Accueil
Le Président
L'oeil du passé
Les Manifestations
Rallye Découverte 2007
Rallye Découverte 2009
Rétro-Mobile 2010
Retro-Mobile 2016
SAVIGNY les BEAUNE
Rallye Découverte 2011
Rétro-Mobile 2012
Rallye Découverte 2017
Rallye Découverte 2013
Rétro-Mobile 2014
Contact
Inscription
Club Buffalo
retro 2016

              

   MILLOT GRAY (Haute Saône)                   Raisons sociales successives :                       

                                                                - 1895 MILLOT Frères

 Marques:                                                     -Vers 1899 Sté Anonyme des Anciens Ets MILLOT 

 MILLOT, RIVAL, ATLANTIC  (1805-1937)      - 1932 MILLOT-Rival

 

                   Histoire de la firme Millot par André FICK

   Le moteur industriel MILLOT- Le 1er moteur de grande série - Le plus ancien sur le marché.   

    Au début du 19e siècle, l'agriculture Haute-Saônoise sort petit à petit de sa routine.

   Comme sur l'ensemble du territoire français, l'outillage agricole et artisanal se perfectionne,

   les moyens mécaniques s'accroissent. De plus en plus les paysans de chez nous prennent

    conscience de la nécessité d'améliorer les méthodes de travail et de moderniser le matériel. 

   Fondée en 1805, l'usine Millot à Gray contribuera grandement à ce perfectionnement. Dès le début,

   elle construit du matériel agricole et des outils aratoires d'une conception nouvelle.

   Mais pour équiper de moyens mécaniques les exploitations des cultivateurs et des ateliers des

   artisans auxiliaires de l'agriculture, il fallait un moteur approprié.

   C'est Millot qui en 1892 lancera sur le marché le 1° moteur de grande série.

   En 1893, il se spécialise vraiment dans la construction du moteur fixe à essence et se place

   d'emblée à l'avant-garde de la production française. 

   Grâce à sa technique avancée et à la précision de ses usinages, le moteur Millot se révèle comme

   le plus robuste, le plus sûr et le plus économique.

   Dans toute la France, les exploitations agricoles, viticoles et artisanales s'en équipent peu à peu.

   Avec l'expérience acquise, l'usine Grayloise écarte toutefois le moteur à grande vitesse en raison

   de son cortège d'inconvénient et de son usure prématurée, elle adopte le moteur à régime

   moyen ou lent. 

   Pour répondre aux besoins variés des usagers, Millot propose 22 modèles différents de moteurs 

   de 2 à 14 CV à essence, au pétrole ou aux huiles lourdes avec radiateur.

   C'est son groupe 5 CV qui obtient le plus de succès pour ses avantages indiscutables, herméticité,

   accessibilité des organes, radiateur inéclatable, double volant, pompe à eau à débit visible,

   changement de vitesse manoeuvrable en marche etc.

   Au début du siècle, Millot se classe au 4e rang en Franche-Comté pour la mécanique, après

   Peugeot, Japy et Douge. L'usine Grayloise emploie alors 110 personnes.

   Une voiture automobile avec roues à bandage en caoutchouc et équipée de deux banquettes

   disposées vis-à-vis à même été réalisée à cette époque à Gray sous la marque Millot et mise sur

   le marché français.

   Un échantillon de celle-ci munie d'une scie mécanique à bûches a été longtemps utilisé par

   l'entreprise de sciage des Frères DOUCET à GRAY, il n'a été mis hors service qu'au cours de

   ces dernières années.

   Fidèle à sa vocation première de " constructeur de machines agricoles ", Millot ajoutait à la

   construction du moteur, une gamme variée de machines agricoles et de machines diverses

   à l'usage des entreprises rurales, toutes fabriquées à l'usine de GRAY et commercialisait les

    marques "Printania" ou "Delta" :

   - faucheuse avec barre classique "danoise" ou intermédiaire.

    Avec bielle fer ou bois, à 1 ou 2 chevaux, coupe de 1,05 à 1,30

   - appareil à moissonner               arracheuse mécanique de pommes de terre

   -teau 28 et 50 dents             scie à bois

   - faneuse                             écrèmeuse

   - groupe électrogène "Miolux" 650 w / 24-52 volts etc.

    En 1925, on comptait environ 25000 moteurs Millot en service.

    Partout Millot a acquit la flatteuse réputation du "moteur qui dure", un moteur qui est présent

    sur toutes les grandes foires de France.

    Au Salon de la Machine Agricole de Paris de 1927, l'usine grayloise se signale par un nouveau

    moteur 10/12 CV aux huiles lourdes.

                                                                                                                                                                                    

                             

                

 

                                   

                                                      

                    Véhicule "MILLOT" exposé au 6ème MOBIL'RETRO de DOLE

                                 DIMANCHE 15 JUIN 2008

 

                                                                                                             Page suivante

 

 

 

 

                                       

                                                                                                                                                  

               

 

 

 

 

 

 

 

        

 

 

 

                                                                                                                                                                                                                            

Historique
© 2017